Aller au contenu principal

Admission

Votre hospitalisation nécessite des formalités administratives qui sont indispensables à votre prise en charge et aux frais qu’elle engendre.

Horaires d’ouverture

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 -> dans les étages des services d'hospitalisation 
Les services des Admissions sont situé au rez-de-chaussée du bâtiment principal.
Dès votre entrée, il vous sera demandé une pièce d’identité (l’équipe soignante peut également être amenée, pour votre sécurité, à vous proposer un bracelet d’identification).
Cette démarche est impérative du fait de l’identitovigilance afin d’éliminer tout risque de confusion et d’erreur vous concernant.

Mail : admissionMco@ch-gonesse.fr

Récapitulatif des pièces à fournir

    Pièce d’identité

    Carte vitale ou attestation pour l’assuré

    Carte de mutuelle ou attestation CSS ou AME

Admission programmée

N’oubliez pas de demander le livret d’accueil aux admissions si vous souhaitez programmer un séjour ou une intervention.

Admission en urgence

Vous pouvez être admis en urgence dans notre établissement. Si vous ne pouvez pas fournir les papiers nécessaires à votre prise en charge au moment de votre arrivée, nous vous invitons à régulariser ou faire régulariser par un proche votre situation au plus tôt.

Admission d’un mineur

L’admission d’un mineur doit se faire avec le consentement du titulaire de l’autorité parentale, qui devra également être présent au moment de la sortie de l’enfant. L’enfant est pris en charge dans un service conforme à sa pathologie ou à son âge et reçoit une information adaptée.

Admission d’un majeur protégé

L’admission d’un majeur protégé doit se faire en essayant de rechercher le consentement de la personne. Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs (MJPM) doit être contacté dès l’admission.

Hospitalisation en psychiatrie

L’hospitalisation dans un secteur de psychiatrie peut se faire avec le consentement du patient. On parle alors d’hospitalisation libre. Certains patients sont hospitalisés sur la demande d’un tiers lorsque les troubles rendent impossible le consentement et que l’état de santé impose des soins immédiats assortis d’une surveillance en milieu hospitalier. Enfin, d’autres patients sont admis en hospitalisation sur décision du représentant de l’État pour une période déterminée, ordonnée par un arrêté préfectoral.
Si vous êtes hospitalisé sans consentement et souhaitez contester la décision, il convient d’adresser un recours à la Commission Départementale des Soins Psychiatriques (CDSP, 2 avenue de la Palette, 95011 Cergy Pontoise cedex – 01.34.41.14.63) ou au Juge des Libertés et de la Détention (3, avenue Victor Hugo, 95300 Pontoise – 01.72.58.71.79).

Dépôts et inventaire

L’établissement n’est pas responsable en cas de perte ou de vol des valeurs, bijoux, argent et effets personnels que vous conservez dans votre chambre (article R.1113-3 du CSP). Il est préférable d’éviter d’apporter des valeurs à l’hôpital. Vous êtes invités à effectuer sans délai le dépôt des objets et valeurs dont la nature justifie la détention durant votre séjour dans l’établissement. Le dépôt des sommes d’argent, chéquiers, cartes bancaires, bijoux et objets de valeur, s’effectue auprès du régisseur contre inventaire réalisé par le service de soins dans lequel vous êtes hospitalisé. À la fin de votre séjour ils vous seront remis à votre demande sur présentation de l’inventaire et de votre pièce d’identité. Nous vous conseillons de confier le reste de vos objets personnels à vos proches.

Formalités d’admission


En cas d’hospitalisation programmée ou en urgence, il vous sera demandé : 
•    Votre pièce d’identité,
•    Votre carte vitale,
•    Votre carte de mutuelle ou d’assurance complémentaire (CSS),
•    Un accord de prise en charge délivrée par votre mutuelle ou assurance,
•    En cas d’accident du travail : déclaration d’accident délivrée par l’employeur,
•    Pour la maternité : justificatif d’exonération du ticket modérateur, le carnet de maternité, feuillet intitulé « guide de surveillance médicale »,
•    Pour un enfant mineur : une pièce d’identité de la personne détentrice de l’autorité parentale et le livret de famille (indispensable) – Carnet de santé,
•    Pour un pensionné militaire : carnet de soins gratuits,
•    Affection longue durée : notification de décision à 100% (si la mention ne figure pas sur la carte vitale),
•    Pour les bénéficiaires de l’Aide Médicale Etat (AME) : La carte AME portant droits ouverts,
•    Pour les étrangers :
o    Ressortissants d’un pays membre de l’Union Européenne : carte européenne, formulaire S2 (anciennement E112),
o    Ressortissants d’un pays ayant signé une convention bilatérale : formulaire conventionnel,
o    Ressortissants d’un pays hors Union européenne : attestation d’assurance privée ou, à défaut, une attestation d’accueil incluant la souscription à une assurance médicale. A défaut, les frais seront à votre charge.


SI VOS DROITS NE SONT PAS OUVERTS


Veuillez-vous rapprocher de l’assistante sociale du service, de votre caisse primaire d’assurance maladie ou des services sociaux de votre circonscription.


SI VOUS ETES TOURISTE SOUS VISA


Le versement d’un acompte vous sera obligatoirement demandé.

Directives anticipées / Personne de confiance

Vous êtes à l’hôpital ou vous allez y entrer.

Ce peut être le moment de prendre des décisions importantes, qui pourront être utiles un jour. Les prendre aujourd’hui évitera que d’autres les prennent ce jour-là à votre place, sans que vos volontés puissent être respectées, faute de les connaître.

La personne de confiance

Majeur, vous pouvez désigner une personne de confiance (au sens de l’article de loi R111-16 du CSP) qui vous accompagnera et assistera aux entretiens médicaux pour vous aider à prendre les décisions concernant votre santé. Parent, proche, médecin traitant,… peuvent remplir cette mission. Cette demande doit être réalisée par écrit sur le formulaire de l’établissement que vous pouvez demander aux cadres ou aux infirmières. N’oubliez pas de nous signaler tout changement.

Les directives anticipées

Toute personne majeure a la possibilité de rédiger des directives anticipées (au sens de l’article de loi R111-17 du CSP), pour le cas où elle ne serait plus en état d’exprimer elle-même sa volonté et de faire connaître ses souhaits quant à sa fin de vie.
Les directives anticipées sont rédigées sur papier libre et sont révocables à tout moment.
Lors de votre admission dans notre établissement, vous pouvez réaliser ces directives ou nous signaler leur existence en nous indiquant les coordonnées des personnes à qui vous les avez confiées.