Aller au contenu principal

Direction des soins

La direction des soins conçoit et met en œuvre le projet de soins en cohérence avec le projet médical tant au niveau local qu’à l’échelle du GHT dans les différents domaines que sont :

  • Les évolutions organisationnelles des soins et des activités paramédicales
  • La qualité, la sécurité et la gestion des risques liés aux soins
  • Le management des ressources humaines paramédicales dont les soins infirmiers, les soins de rééducation, de réadaptation et médicotechnique
  • L’évolution des compétences des métiers paramédicaux

La direction des soins a un champ d’intervention interagissant avec l’ensemble des directions fonctionnelles.

Pour réaliser sa mission, la direction des soins s’appuie sur la CSIRMT (commission de soins infirmiers, médicotechniques, et de rééducation) locale et de territoire, l’encadrement supérieur et les cadres de santé qu’elle manage et accompagne dans leurs missions. La direction des soins représente les activités paramédicales dans les différentes instances des établissements.

Activités GHT 2020 :

La direction des soins a eu pour mission essentielle d’adapter les ressources humaines au regard de l’activité des services cliniques, des compétences et de la charge en soins pour assurer la continuité des soins. Les soignants ont dû s’adapter à des bouleversements organisationnels à la fois majeurs et multiples.

Ils ont dû mobiliser et développer des compétences spécifiques à la prise en charge des patients COVID + dans une temporalité extrêmement rapide, un contexte d’incertitude et un environnement anxiogène.

Les professionnels ont eu besoin de soutien et de bienveillance, la situation a nécessité une vigilance extrême de l’encadrement (rappel des mesures d’hygiène, accompagnement au changement, gestion des ressources humaines et de l’absentéisme).

Les membres des cellules de suppléance :

  • ont été fortement mobilisés. Ils ont vu leurs missions de recherche de renforts paramédicaux s’amplifier.
  • ont développé un regard institutionnel pour proposer et valider des mouvements internes et des affectations de personnels externes. Leurs compétences se sont affirmées.

Au décours de la première vague, la pandémie a donné un sens au travail de collaboration ainsi qu’à la notion d’entraide. La direction des soins veille à maintenir ces valeurs. Cependant, si nous pouvons saluer l’implication des paramédicaux, à ce jour un épuisement physique et psychologique s’observe et se manifeste par une certaine résignation.

Projet GHT 2021 :

Élaborer le projet de soins de territoire avec des orientations sur :

  • La valorisation des métiers et des compétences
  • L’accueil des stagiaires et des nouveaux professionnels paramédicaux arrivants dans les établissements
  • Le développement des compétences en soins critiques
  • Traduire aux professionnels les impacts du Ségur sur les métiers et l’organisation des activités paramédicales au-delà des revalorisations salariales.
  • Attractivité et fidélisation du personnel paramédical
  • Renforcer la collaboration avec la direction qualité –gestion des risques

L'équipe

  • Direction : Mme Chantal MILLIET
  • Coordinatrice Générale des soins Adjointe à la direction des soins 50% : Mme Valérie CEPHISE
  • Secrétaire médicale : Mme Stéphanie DELHOMME
  • Cadre de santé responsable cellule de remplacements : Mme Sylvie HAGEN
  • Assistante cellule des remplacements : Mme Cansu HACCIOGLU

Chiffres clés de la Direction des soins du CH de Gonesse :

    9 cadres supérieurs de santé

    42 cadres de santé dont 13 FFCS

    3 cadres sages-femmes (gestion DRH)

    1473,01 personnels soignants

    671 IDE

    481 AS

    182 ASH

    Activités de la cellule de remplacement 2020 :

    15 196 missions créées soit 5,79 ETP en moyenne par jour

    81 % taux de missions pourvues

    113 469 heures réalisées

Faits marquants 2020 de la Direction des soins du CH de Gonesse :

  • Mise à jour amorcée en 2020 de l’ensemble des profils de postes paramédicaux
  • Validation du protocole de coopération en imagerie médicale pour l’échographie
  • Réflexion sur l’intégration des infirmières en pratique avancée dans les organisations de soins avec l’accueil des premiers stagiaires en neurologie et en diabétologie
  • Professionnalisation de la cellule de remplacements que l’on pourrait nommer « cellule de compensation et de suppléance »
  • Participation à la mise à jour du plan blanc sur la partie “risques épidémiques et biologiques (plan REB)”